fbpx
Visiter le site

Les En-Tête-T

Éric Tremblay et Luc Boivin dans
la pièce We have a dream (2018).
Photo : Claudette Gravel et Roger Gauthier

Depuis 1997, l’Association Renaissance des personnes traumatisées crâniennes, en collaboration avec le Théâtre La Rubrique, offre une série d’une quarantaine d’ateliers par saison aux personnes vivant avec un traumatisme crânien. Depuis quelques années, ce partenariat poursuit son objectif grâce au soutien financier de la Fondation Martin-Matte.

Ces ateliers, sous la supervision depuis 22 ans de M. Denys Leclerc, permettent aux participants de briser l’isolement et de s’exprimer tout au long d’un projet rassembleur qui les mènera lentement, mais surement, vers la présentation d’un spectacle où ils auront été mis à contribution à toutes les étapes de création.

C’est ainsi que le 8 mai 2019 à 19 h au Côté-Cour que la 23e production de Les En-Tête-T avec la pièce La famille Sansoucy, est présentée.

Les Sansoucy ne forment pas ce qu’on appelle une famille harmonieuse, tout au contraire. Le père, Israël, a hérité de la prospère entreprise funéraire familiale. Il vit enfermé dans sa chambre, coupant ainsi tout contact avec la famille depuis trop longtemps.

La mère, Aïda, n’a pas connu la carrière de chanteuse d’opéra qu’elle espérait. Frustrée de n’avoir pu réaliser ses ambitions, elle a donné à ses quatre enfants des prénoms qui font référence à des œuvres ou à des artistes qui ont immortalisé l’art lyrique.  Aujourd’hui, c’est jour de vérité pour cette famille qui a connu des drames qui, parfois, sont restés secrets.

Au fil des ans, ce sont donc des centaines de personnages qu’ont pu incarner plusieurs dizaines de participants, dont certains jouent presque depuis le tout début.