Visiter le site

Présentation

Organisme artistique à but non lucratif, La Rubrique est installée à Jonquière, éloignée des grands centres urbains. Elle assume aujourd’hui un mandat à 3 volets distincts quoique intimement liés : en création/production, en diffusion spécialisée, et dans l’organisation d’une biennale internationale vouée aux arts de la marionnette.  Tous ces volets sont accompagnés d’un important travail en animation/médiation culturelle au bénéfice de notre communauté.

Production

Depuis plus de 35 ans, la présentation d’œuvres de nos dramaturges est au centre des préoccupations et de l’engagement de la compagnie. Née en 1979, dans la mouvance du théâtre d’intervention, La Rubrique s’appuyait déjà à cette époque sur le travail d’une auteure, Marielle Brown, une des fondatrices. Par la suite, La Rubrique a puisé dans le répertoire québécois récent et, depuis maintenant quinze ans, nous y avons ajouté une volonté de participer pleinement à l’émergence de nouveaux auteurs en leur offrant une scène où leurs textes peuvent rencontrer un public pour une première fois ou encore, en créant des œuvres inédites d’auteurs plus expérimentés.

Nos choix artistiques participent avant tout à notre désir d’être partie prenante de l’évolution de la dramaturgie québécoise. Pour nous, tout texte contient un univers qui lui est propre et appelle un traitement esthétique et une approche du jeu à inventer et à questionner à chaque production. À La Rubrique, le choix des textes ne se fait pas en fonction d’une esthétique particulière que nous chercherions à approfondir d’une production à l’autre, mais plutôt – au-delà de l’intérêt suscité par le contenu, la théâtralité de la langue et de la structure de ces œuvres – sur la possibilité d’explorer à chaque fois des univers formels à créer de toutes pièces, cherchant par le fait même à donner à nos spectateurs un aperçu de la diversité des courants de notre dramaturgie et des approches esthétiques des metteurs en scène.

Diffusion spécialisée

C’est donc un public curieux et ouvert aux courants actuels de notre dramaturgie qui est fidèle à La Rubrique depuis tout ce temps. Un pont devait se construire entre ce public et d’autres compagnies dont les démarches artistiques s’apparentent aux nôtres, non seulement pour un public adulte, partiellement acquis, mais aussi pour les jeunes publics qui n’avaient pour ainsi dire pas accès aux spectacles des compagnies de théâtre travaillant en direction de la jeunesse.

C’est ainsi que La Rubrique assume depuis la saison 2002-2003 un mandat en diffusion spécialisée. Dans cet esprit, nous multiplions les occasions de rejoindre les spectateurs de tous âges en élaborant une programmation d’accueils cohérente avec notre mission de création, sans toutefois se fermer à des spectacles issus du répertoire offrant, soit par la forme, le genre ou la qualité du travail de ses concepteurs et artisans, un intérêt susceptible d’enrichir les points de vue du spectateur. La danse contemporaine est maintenant intégrée à notre programmation avec un spectacle annuel.

Apprécier le théâtre de création, c’est apprendre à le fréquenter, c’est prendre un risque. Dans le cas du jeune public, c’est souvent être pris par la main, vivre un déclic. Notre but est d’amener les spectateurs jeunes et adultes à trouver au théâtre le plaisir d’aller plus loin.

L’apport de La Rubrique au développement du théâtre au Saguenay—Lac-St-Jean est indéniable. Depuis sa création en 1979, elle peut compter sur un public qui va en augmentant et maintient une vie théâtrale professionnelle permanente qui privilégie la dramaturgie québécoise. L’invitation que nous a faite, à l’époque, la ville de Jonquière à être la compagnie résidente du Centre culturel du mont Jacob fut pour nous à la fois une reconnaissance du travail accompli et un formidable tremplin vers l’avenir. La Rubrique est désormais reconnue comme un pôle important de la création théâtrale en dehors des grands centres.

Biennale – Festival international des arts de la marionnette à Saguenay

Depuis le début de ses activités en diffusion spécialisée (saison 2002-2003), La Rubrique a démontré un intérêt soutenu pour les arts de la marionnette. Nous avons toujours considéré cette forme d’art non seulement comme essentielle mais comme une des plus dynamique et novatrice au sein de la grande famille théâtrale. Au fil de ces saisons, nous avons programmé pas moins de trente-trois spectacles de marionnettes tant pour le jeune public, le public adolescent que le public adulte.

Le FIAMS est un événement biennal au rayonnement international se déroulant en région éloignée dont le mandat est de contribuer à la reconnaissance et au développement des arts de la marionnette en présentant des spectacles nationaux et internationaux qui témoignent de l’effervescence et de la diversité de cette forme d’art.

L’art de tous les possibles.

Art par excellence de la manipulation revendiquée et acceptée comme telle, forme d’expression propice aux plus rigoureuses et/ou extravagantes théâtralisations, art majeur en expansion continue redéfinissant constamment ses codes, ses langages, sa dramaturgie, aux formes les plus variées, les plus singulières ; la marionnette devient de plus en plus l’art de tous les possibles, nous libérant des contraintes reliées à notre nature trop humaine pour justement mieux nous en parler, nous permettant de prendre un recul sur notre condition.

Cet art tel que pratiqué aujourd’hui se situe à des années-lumière d’une certaine conception voulant que cela s’adresse avant tout aux enfants afin de les divertir à l’aide de pantins plus ou moins articulés. L’étendue et la diversité des pratiques reliées à cette discipline permettent un déploiement incroyable au sein de spectacles se réclamant autant des arts visuels que de la danse, que du théâtre d’acteurs ou du cabaret que de la marionnette elle-même.

On parle de plus en plus de théâtre d’objets, de formes animées, tout peut soudain se transformer et devenir autre chose, revêtir un autre sens. Mais pour nous, tout ceci demeure des synonymes du mot marionnette.